Le secteur du BTP Guinée Bissau


Le secteur du BTP Guinée Bissau

Le secteur du BTP est très informel, seules quelques entreprises locales sont présentes sur le marché et il n’existe aucune organisation professionnelle du BTP. Les grandes entreprises internationales n’ont pas de structures locales en Guinée Bissau compte tenu de la situation politique des dernières années. La stabilité politique et le démarrage de nouveaux projets financés par les bailleurs devraient attirer les entrepreneurs internationaux du secteur.

Alors que la situation géographique du pays est propice au transport maritime et fluvial les infrastructures sont peu nombreuses et en état de délabrement. Le port de Bissau est ensablé, et ses moyens d’équipement et de manutention vétustes. Les cinq estuaires sont navigables, le principal étant le Rio Gêba, navigable en eau profonde jusqu’à Bissau (charge de 120.000 tonnes). Sur l’archipel des Bijagos, le port de Bubaque accueille des bateaux emmenant jusqu'à 120.000 tonnes de charge.

BATIMENTS ET OUVRAGES FONCTIONNELS

Après plusieurs années de conflits, l’ensemble du pays est à reconstruire. Les besoins sont immenses dans la réhabilitation/reconstruction des bâtiments publics (santé, éducation, ministères…) et de logements. Le budget 2006 de l’Etat, approuvé par la Banque mondiale, s’élève à 145 MEUR dont 60%seront couverts par les partenaires du développement. Sur ce budget environ 10% sera consacré aux secteurs de l’éducation et de la santé.

Logements : la situation du logement est difficile en zone urbaine où de nombreux logement ont été détruits (plus de 5.000). Le retour des réfugiés complique également la situation à Bissau dont le déficit de logements est très important. Les difficultés financières de l’Etat et l’absence d’institution financière pour faciliter l’accès au crédit ne permettent pas de résorber la situation.

Ouvrages fonctionnels : les opportunités dans le secteur industriel se trouvent dans la construction d’usine dans le domaine de l’agro-alimentaire et notamment pour la noix de cajou. Le secteur du tourisme offre un potentiel très intéressant dans la construction de complexes hôteliers avec les 86 îles que compte le pays, les quatre parcs naturels, et la réserve de biosphère reconnue par l’UNESCO. Le secteur minier (phosphate et bauxite) devrait offrir également des opportunités de construction à terme puisque les études de faisabilité se sont révélées positives, tout comme le secteur pétrolier.

MATERIAUX DE CONSTRUCTION

 Ciment : le marché du ciment en Guinée-Bissau est estimé entre 60 et 100 mille tonnes par an.Une partie du ciment est importée du Sénégal. Un projet de construction d’une cimenterie est encours d’étude par des investisseurs espagnols.

Autres matériaux de construction : la Guinée Bissau dispose de ressources d'argile, de granite et de pierre à chaux insuffisamment exploitées. La plupart des matériaux de construction sont importés.